Graves : vignoble de Grande Champagne

Commune : Graves-Saint-Amant
Date de la prise de vue : 26 juillet 2010
Photographe : Stéphane Charbeau
Latitude : 45.6491852
Longitude : -0.1051426

L‘église, jadis unie à l’archidiaconé de Saintes, a été réparée à diverses époques. C’est un long rectangle, dont la nef, voûtée en berceau, est éclairée par une fenêtre sur chaque côté. De gros pilastres et un arc en tiers-point la séparent d’un faux carré, sous le clocher; la coupole a été remplacée, au xve siècle, par une voûte sur croisée d’ogives, avec formerets et liernes, butant contre l’ouverture des cloches et pénétrant leurs colonnes. Le chœur, précédé d’un grand arc et couvert de même façon, a trois fenêtres sur son mur de fond.
Sur la façade, ouvre une porte à trois voussures, dont les angles rentrants sont garnis d’un mince cordon à fleurettes; un cordon à têtes de clou l’entoure; les colonnes ont été refaites. Au-dessus, se voient quatre corbeaux, restes d’un porche, puis une corniche sur modillons sculptés et un pignon peu élevé. Deux contreforts longs et plats sont appliqués aux murs de la nef, deux plus forts sur les angles du clocher et deux près de chaque angle du chevet. Une partie des corniches à corbeaux subsistent. Le clocher rectangulaire a un étage nu, limité par deux bandeaux; un étage aux côtés percés de deux baies jumelles, en plein cintre, séparées par des pilastres entre deux colonnes et entourées d’un cordon, prolongé horizontalement à hauteur des tailloirs. Son toit bas, à quatre pans, s’élève sur une corniche à corbeaux.
A signaler, à l’intérieur, une peinture murale du XIVe siècle représentant l’Annonciation (restaurée en 1977). L’église est classée monument historique depuis 1986.

Sources

  • Les églises de France, Charente par Jean George – Editions Librairie Perriol, 1933

En savoir plus

Laisser un commentaire